27 octobre 2016

Parfait petit perf...

Je n'avais encore jamais cousu de molleton bien chaud pour l'hiver...
Je n'ai presque jamais cousu de pièces d'hiver tout court d'ailleurs. Trop peur qu'elles ne soient pas assez chaudes... C'est qu'on est des pieds-gelés dans la famille... Pour ne pas dire autre chose, hein ! 
Il faut dire que je ma laisse facilement tenter par le confort prêt-à-consommer des vêtements du commerce, avec leurs doublures polaire ou moumoute, leur maille bien chaude, toussa toussa...
 
En même temps, lors de ma dernière virée chez MT, j'ai littéralement fondu d'amour devant un rouleau de molleton marinière... d'une douceur !!! Mais alors d'une douceur !!!! Il faut le voir (et accessoirement le toucher) pour le croire !
N'est-ce pas Ysa ?

"Vous m'en mettrez un mètre Madame s'il vous plait !"

Certaine de ne pas être la seule atteinte du syndrome incurable de l'achat-compulsif-de-coupon-coup-de-coeur-sans-projet-en-tête, je suis sûre que vous me comprendrez quand je vous dis que je me suis ruée sur Pinterest le soir-même pour trouver un projet à mon précieux !

Et là est soudain survenue LA rencontre entre ce coupon d'amour et le Mini Perf' de Pique Pique et Colle et Gramme !

Deux miracles ont donc eu lieu en peu de temps :
1 - J'ai utilisé un coupon acheté sur un coup de cœur dès la semaine qui a suivi son achat
2 - J'étais prête plusieurs jours avant la date pour participer à notre petit défi "le 27, c'est Pinterest" !

Je vous laisse avec les photos :






 


Je ne peux que vous inviter à tester ce patron, de loin un des meilleurs ces derniers temps pour moi !
J'ai pu monter ce Perfecto sans le moindre petit accro, rien, nada ! Tout roule, s'enchaîne, et se déroule avec une facilité folle ! Un pur bonheur de coudre quand ça se passe comme ça !

Seul petit bémol, la finition de la parementure qui ne me plaît qu'à moitié... J'ai eu beau la fixer sur les marges de couture des épaules, elle a tendance à rebiquer dans le dos. On le voit bien sur les photos sur cintre, je trouve que ce n'est pas bien fini du coup. Il faut dire que plus j'avance en couture, plus je deviens exigeante sur la qualité des finitions. Bon, ceci dit, elle tient en place, et c'est bien ce qui importe.
Bon, je ne vais quand même pas faire la fine bouche... Je rappelle que ce patron m'a été généreusement offert par sa créatrice en personne ! Qui l'a dessiné de ses petites mains douées, en plusieurs tailles rien que par pur plaisir du partage. Qui a rédigé un pas à pas détaillé avec photos à l'appui, juste comme ça, pour faire plaisir !
Je n'ai qu'un mot à dire  : "Véro, quand est-ce que tu créées ta propre marque de patron ? Je serai ta première cliente !"

Je note aussi un second point négatif, mais qui n'a rien à voir avec le patron en lui-même, plutôt avec mon besoin de peaufiner ma technique. Je ne sais pas ce que j'ai fichu avec mon ourlet, mais le bas du Perfecto "rebique". J'ai sûrement dû piquer trop près du bord...

Au passage, vous noterez les raccords de rayures ! 
C'est la première fois que j'y arrive aussi bien, et je ne cache pas ma fierté!!

*  *  *

Patron : tuto et patron (généreusement offerts par Véronique) du Mini Perf de Fillettes
Taille 6 ans pour ma 4 ans
Fournitures : Molleton marinière doublé polaire (90 cms) et fermeture séparable blanche (Mondial Tissus - Rennes)

Prix de revient : 17.28 €

* * *

Voici donc ma participation d'octobre pour notre défi "Le 27, c'est Pinterest" qui fête ses 1 an si je ne m'abuse ! Vous êtes toujours aussi (voire plus) nombreuses chaque mois à y participer et grâce à vous, il suit son petit bout de chemin. Merci aux fidèles épingleuses !!!

* * *






31 août 2016

Le champ des possibles...

Me voici en vacances ! Enfin... encore pour quelques heures....

Entre route, soleil et piscine, j'ai réussi à caser deux-trois cocktails (par jour, ça s'entend !) et surtout, de manière totalement fortuite, une session couture !!!
Je m'étais pourtant ravisée au moment de charger la voiture : non, finalement, je n'emmènerai pas la MAC ! Les vacances, c'est pour profiter en famille, ne rien faire et se reposer ! Si si, je vous jure ! J'étais bien décidée à ne rien faire d'autre que profiter du temps avec mari et enfants...
J'ai donc laissé machine à coudre, tissus et aiguilles à la maison, sagement rangés (sur la table du salon quoi...) et prêts à être dégainés sitôt rentrés à la maison !

Oui, mais c'était sans compter sur une discussion tout à fait hasardeuse avec Lauriane, qui me dit qu'elle a, au fond d'un placard, une machine à coudre !!!!
Lauriane, c'est ma copine qui nous a généreusement offert son hospitalité (et sa piscine) (et ses mojitos) pendant une semaine sous son soleil du Sud !
C'est quand même pas ma faute si elle a une machine ? Et puis... la bienséance veut qu'il est de bon ton de remercier son hôte comme il se doit non ?

Et quand Lauriane m'a dit qu'elle aimerait une nouvelle robe, un peu comme celle qu'elle a acheté dans le commerce mais qui s'est largement raccourcie au fil des lavages, et bien quand elle me dit ça, on décide ensemble de s'octroyer une session couture pour la lui confectionner !

Oui, mais sans patron, heu... je n'ai jamais fait moi ! 
Qu'à cela ne tienne, ça me tentait depuis un moment d'essayer un patron maison, l'occasion était toute trouvée de tester mes capacités !

Ce ne fut pas de tout repos... loin de là ! 
La robe originale était en jersey et le tissu choisi par ma copine en coton non extensible : Aïe !

En deux mots (si j'en suis capable), voici le récit de mon premier patron maison...
Tout d'abord, mettre à plat la robe dont on s'inspire (déjà, pas si facile avec un jersey et des empiècements devant et dos non symétriques...). Ceci dit, la robe en question m'a facilité la tâche puisqu'elle n'était composée que d'un dos et d'un devant. Les manches étant si courtes qu'elles étaient taillées dans le prolongement des empiècements dos et devant.

Ensuite, redessiner tout autour les lignes du nouveau patron selon la forme et longueur souhaitée (là, rien de compliqué).
Après avoir dessiné et coupé les deux pièces du patron, passer au summum du kiffe total : l'essayage et ajustement directement sur le mannequin !!! J'ai adoré me prendre pour Jean Paul Gautier !
Par contre, au premier essayage, gros problème !! Il me manquait au moins 15 centimètres en largeur, impossible de faire entrer Lauriane dans sa future robe.....
Et bien sûr, elle avait pris la fin du rouleau à la boutique de tissus....

L'idée a alors germé d'ajouter deux bandes contrastées sur chacun des côtés pour permettre à cette robe de voir le jour. Lauriane valide (elle avait justement acheté un petit coupon assorti pour faire la poche, il n'en fallait pas plus !)
Après moults calculs d'apothicaires, je me suis lancée et ai coupé et assemblé ces deux bandes aux empiècements ! 
Nouvel essayage : le mannequin est satisfait : OUF§

Suite de mon périple : l'encolure ! On a choisi de tailler un col V sur la robe... plus joli, plus féminin, toussa toussa ! Oui sauf que je me suis rendue compte (au dernier moment bien sûr) que poser un biais de finitions sur un col en V (et donc avec un angle en V au milieu, et bien visible une fois porté....) heu, ben ça ne s'invente pas !
Sur ce coup, Pinterest m'a sauvée avec un tuto que j'avais épinglé il y a des lustres ! 
Bon, l'encolure est loin d'être parfaite, mais Lauriane est contente de sa nouvelle robe ! 

Allez, je vous la montre ?







Bref, quand même, je peux avouer que je suis fière de mon premier patron maison !
Lauriane est ravie de sa robe et a même reçu des compliments quand elle l'a portée au boulot (fierté ultime !!!)

Désormais, le champ des possibles s'ouvre à moi avec des dizaines d'idées et autant de projets en tête ! Il ne me reste plus qu'à oser retenter l'expérience (et peut être à lire sur le patronnage quand même...).

Et puis, avant que le mois de septembre ne se pointe, je valide (avec quelques jours de retard certes) ma participation au défi du 27 avec un tuto de la pose de biais sur col en V trouvé sur Pinterest !

27 juillet 2016

Cézembre,...

Cézembre... 
Le coup de coeur n'était pas au rendez-vous lors de la sortie du patron...
Et puis...
Et puis, la communauté couture du net s'est emparée du modèle et un véritable tsunami de Cézembre m'a enseveli : instagram, pinterest, la blogo, thread and needles, et j'en passe !
Elle était partout cette nouvelle blouse !
Et puis...
Et puis, à force de la voir, de croiser des versions vraiment sympas, dans des matières et des tissus différents.. je me suis dit, pourquoi pas !

En bonne geek que je suis, j'ai commencé par épingler le patron sur Pinterest ! 

Et puis...
Et puis je l'ai laissée de côté !
Ce n'est qu'au détour d'un après-midi couture-papo-thé avec Valérie (ma presque voisine dingue de couture, rencontrée sur IG) que je me suis souvenue de mon envie d'essayer !
Il faut dire que Valérie est plus que conquise par ce modèle, elle en a cousu 7 !!!
Elle est dingue, je vous dis !

Et puis...
Et puis il y a mon petit défi du 27.
 Défi qui, au passage, s'agrandit de mois en mois, merci à vous toutes de le faire vivre !

Et puis...
Et puis il y a eu un 27 Juin passé à la trappe chez moi...
Je ne pouvais pas rater le RV du 27 Juillet ! L'objectif était tout trouvé avec Cézembre !

Donc me voilà !
Me voilà avec ma toute nouvelle blouse Cézembre que j'adore !






J'aurais aimé pouvoir prendre les photos sur l'île de Cézembre, tout près de chez moi... 
Et puis...
Et puis bref, pas d'excuses !

 J'aurais aimé avoir une mine resplendissante de vacancière reposée...
Et puis...
Et puis j'ai choisi de ne prendre mes vacances qu'en Août cette année...

* * *

L'instant technique 

Patron : Blouse Cézembre d'Anne Kerdilès Couture - Taille 42 sans marge pour mon 38-40 du commerce (je voulais qu'elle ait suffisamment d'ampleur pour laisser passer l'air marin sur ma peau quand il fait trop chaud...)

Mon avis : le résultat est très sympa mais je suis critique sur la construction du patron et la technique de montage. Finir le bas de la blouse avec une parementure, je n'avais jamais vu ça... et ça me plaît bof bof, je trouve ça bien compliqué pour un résultat finalement pas si différent d'une finition plus classique. L'originalité du modèle réside dans l’asymétrie et l'arrondi du bas, là où se rejoignent les empiècements devant et dos. Seul hic, je n'ai pas compris l'intérêt des "pointes" de parementure, et j'ai trouvé la technique de montage bien obscure.. j'ai donc bidouillé à ma sauce pour un résultat qui me plaît au final !
Ne vous méprenez pas, malgré ces petits points qui m'ont gênés, ce patron, je l'aime beaucoup, le résultat est original et super sympa, et qui plus est, ma nouvelle blouse est hyper agréable à porter !

Tissu : coupon à la matière improbable (polyester mélangé à du coton ? viscose quelque chose ?) tout ce que je sais, c'est qu'il y a un petit peu de laine dedans... ce doit être pour ça qu'il est si agréable à porter. D'une douceur, si vous saviez !!!
Il vient d'Ecolaines Rennes,  un lieu de débauche pour toutes les dingos d'aiguilles !!
Biais fait-maison dans ce même tissu (un peu galère à repasser avec un tissu qui se déforme à la moindre tension...) selon la méthode de "Et Pourquoi Pas Moi ?", méthode expérimentée et adoptée ! je crois que je n'acheterais plus un seul centimètre de biais du commerce !

Modifications :  Parementure cousue au point droit et non pas à la main (je déteste la couture à la main). La ligne de couture est visible mais je ne trouve pas ça gênant. 
Blouse allongée de 5 centimètres, selon les conseils de l'experte Valérie. Je suis contente de l'avoir fait, je préfère les hauts qui nous laissent lever les bras ans dévoiler ces poignées-d'amour-que-je-ne-saurais-voir !

* * *


Petit rappel : si vous culpabilisez (ou pas) d'épingler à foison sur Pinterest sans prendre le temps de passer à l'action, rejoignez-nous ! Plus on est de fous, plus on rit... et plus on épingle (puisque chaque 27 est source de nouvelles découvertes à épingler... bref, le serpent se mord la queue là !)

* * *

17 juillet 2016

Et Hop ! Un petit haut, ...

Inatendu....mais il est là !
L'été a enfin pointé son nez dans nos contrées !
Il ne m'en fallait pas plus pour me coudre un petit haut léger ! 
Il faut dire que tous les ans, c'est la même (dés)organisation chez moi ! Impossible de me mettre à la couture de vêtements légers pour l'été si je ne sens pas un minimum qu'il va arriver !
C'est comme si le petit démon au dessus de mon épaule droite me laissait croire qu'il y aurait un jour toute une année sans chaleur, et sans été.... alors oui, je suis en Bretagne, mais quand même ! Ici aussi on peut se plaindre de la chaleur (toute proportions gardées, hein ! Je ne voudrais pas me mettre toute les filles du Sud de la Loire à dos... oui, parce qu'ici, le Sud, ça commence sous la Loire !).

Bref, j'ai donc attendu le soleil et la chaleur pour m'y mettre ! Autant vous dire qu'il me faut des modèles rapides à coudre (on ne sait jamais, des fois qu'il ne fasse beau qu'une seule journée cet été !).
Après je m'étonne de ne pas pouvoir offrir une garde robe 100 % home-made à mes pitchouns.... et tous les ans je me dis, l'année prochaine je m'y prends en avance ! (m'enfin quoi... vous avez envie de coudre un manteau super chaud au mois d'août vous ???)

Bref, revenons à nos moutons... Me voici donc partie en quête d'un petit haut ultra rapide à réaliser ! 
En fouillant dans mon classeur  de modèles pour "Femme" (oui, j'ai un classeur entier de tutos rien que pour les femmes, et un aussi pour les bébés, et un aussi pour les enfants....), je suis tombée sur un tuto imprimé il y a au moins 6 ou 7 ans (Rien que ça !) !!!!

Bref, je m'y suis mise un soir, comme ça, vite fait ! 
Et la magie a opéré : en deux heures, j'avais dessiné mon patron, coupé mon tissu et cousu un petit haut (que j'ai porté dès le lendemain, on ne sait jamais si desfois... 'fin vous avez compris quoi !)

Le voici donc ce petit haut pour filles pressées :

  

Petite touche de liberty pour la fantaisie ! 


 Un petit haut qui taille parfaitement, sans avoir besoin de s'abstenir de lever les bras toute une journée !


La minute auto-congratulations : je suis super fière d'avoir pu, pour la première fois, dessiner moi-même un patron et le voir m'aller aussi bien au final ! C'est une des coupes qui me va le mieux et c'est moi qui l'ai faite !!!!! L'encolure, les manches, la forme, tout, j'aime tout je vous dit !


La minute chéri-congratulations : je kiffe cette photo ! Il est quand même super fort mon homme ! (mais si vous saviez comme je le saoule avec mes exigences pour les séances photo !!!!)
Que celles qui ont vu la tâche d'huile sur cette photo ferment tout de suite les yeux et ne se souviennent que des jolies choses !!! (bah oui, une séance photo, ça se passe entre deux chez moi, parce qu'il ne faut pas rater The moment où se rejoignent une belle luminosité, des enfants occupés, un homme dispo et une cousette lavée ET repassée !)(donc là, The moment, c'était pendant la préparation de ma ratatouille, et l'huile, ben , ça saute des fois !!!) (Tiens, il faudrait que je me couse un tablier ! Ouais, il faudrait....)

* * *

Voilà !
Vous savez tout (enfin... presque... faut pas déconner quand même !)

L'instant technique : 
- T Shirt facile La Bobine - le principe : un dessin, un tableau de taille et des repères à reporter sur une feuille à dessin (une nappe en papier ici). J'ai pris quelques libertés avec le dessin d'origine pour tenter un haut comme je l'imaginais ! ça peut faire peur comme ça de dessiner à la main un patron, mais si j'y suis arrivée, vous aussi ! Lancez-vous, c'est un régal ! Et s'il y a bien une chose de sûre sur mon avenir en ce bas monde, c'est que je donnerai des petites soeurs à ce petit haut !
- tissu : recyclage d'une étole offerte par ma soeur, aux dimensions qui ne me convenaient pas (trop petite pour en faire un plaid d'été pour les soirées canapé ou un paréo de plage, trop grande pour la mettre autour de mon cou....) ! La texture ne fait aucun doute, nous avons à faire à un 100 % coton ultra confortable à porter !
- biais liberty Wiltshire que j'adore (mais que j'utilise avec parcimonie, ça reste du Liberty quand même !)

* * *

Allez, maintenant je vous donne rendez-vous le 27 pour notre défi mensuel (une blouse pour moi est en préparation ici....) ! 

* * *

15 juin 2016

Un Instant en Plastique !

Aujourd'hui, pas de blabla, on va droit au But !
Bah oui, en période d'Euro 2016, c'est de circonstances !
Rhooo la belle aubaine pour ne pas avouer que le temps fait défaut et que si je dois choisir entre raconter mille âneries ou me vautrer sur le canapé après une énième journée sur les chapeaux de roue.... comment dire.... je choisis l'option avec mon canapé !

Donc, voici mon télégramme express : 

- Patron L'instant de MLM
- Polyester imprimé : Les Coupons St Pierre (on en reparle plus bas de celui-là !)
- Biais et Passepoil MT et Ecolaines

Maintenant, les photos :





Il faut quand même que je vous dise deux trois trucs avant de filer sur le canap' (parce que je ne peux pas m'empêcher....) :

1 * Jamais plus on ne me reprendra à coudre du Polyester ! Nan mais qui a inventé cette matière ? Qu'il se dénonce ou.... Je trouvais l'imprimé sympa, le prix attractif, et pour cause !!! J'ai l'impression d'être habillée de plastique ! Une horreur...

2 * Ce patron est topissime ! Il est en pdf mais n'a que 6 feuilles à scotcher ! Easy ! Les explications sont détaillées et le montage se fait tout seul ! Un modèle idéal pour celles qui veulent se lancer dans la couture pour elles ! J'ai choisi la version passepoilée mais il est aussi proposé sans, ce qui le rend vraiment accessible aux débutantes !

3 * Qu'est-ce-que je me suis caillé à prendre les photos !!! (Heu... caillé, ça prend un E ou pas... ?)

4 * J'ai découvert le pied spécial Passepoil grâce à une session couture entre filles... Quel bonheur ce truc ! (Si c'est le même gars qui a inventé ce pied et le polyester, je le pardonne pour le polyester...)

5 * Je n'ai plus qu'à recommencer avec un tissu plus confortable (de toutes façons, moins n'est pas possible...) et un biais maison (je trouve le biais du commerce trop rêche et le rendu final me fait penser à un vêtement sportswear, tout à fait l'opposé de ce que je voulais faire...)

6 * A bientôt !!!

16 mai 2016

Grande marinière deviendra petite...

Depuis des semaines, des mois, des années, je collectionne dans un coin de vieux vêtements usés, troués, tâchés ou devenus trop petits.
Que voulez-vous, je n'arrive pas à me résoudre à jeter-donner-vendre ce qui peut un jour servir. Après tout, c'est aussi du tissu tous ces vêtements !! Et je suis sûre que vous me comprendrez si je vous dit que JAMAIS je ne jette un bout de tissu, au cas où... On ne sait jamais...

A côté de ça, la Chouquette n'arrête pas de grandir, et elle a toujours de plus en plus besoin de renouveler sa garde robe !  
Bien sûr, les vêtements, eux, ne grandissent pas avec elle.... Ce qui serait on ne peut plus simple !

Et puis, de l'autre côté, il y a le mois de mai qui pointe son nez, avec (de temps à autres) un rayon de soleil et des températures qui montent ! Moui... au moins une fois ou deux quoi !
Et avec cet aperçu des beaux jours, le besoin se fait sentir de vêtements plus légers, moins couvrants et surtout, confortables pour les scénarios interminables dans le jardin et les acrobaties et roulades dans l'herbe !

Bref... Tout ça pour dire qu'il a fait beau une fois depuis le début du printemps, que la Chouquette n'a plus un bout de tissu à se mettre sur le dos et que j'avais en stock une pile de vêtements à recycler !

Vous me voyez venir avec mes gros sabots, non ?

Alors, je vous le fais court : j'ai coupé dans une vieille marinière de l'Homme (devenue trop petite pour lui) pour habiller ma fille... !
Je suis fan du concept : écolo, intello et économe tout en donnant une seconde vie à un vêtement qui a déjà bien vécu ! Tout pour me plaire en somme !

Dans le milieu, on appelle ça de l'upcycling ! J'ai découvert toutes les possibilités de cet art (oui Mesdames, j'ose parler d'Art avec un grand A !) chez la Pépète Factory, une reine en la matière !

Je parie que vous voulez en savoir un peu plus !

Alors, on y va !

Une petite photo Avant-Après pour commencer, et ensuite, je vous dis tout !



* * *

J'avais depuis longtemps le patron d'Ivanne S qu'on ne présente plus : le bien nommé Trop Top !
Une mine ce patron ! Je dois d'ailleurs être une des dernières à m'y mettre ! 
Après en avoir vu moults versions, c'est celle avec les revers de manches qui me faisait de l'oeil, je trouve ça trop craquant sur les petits bras potelés de nos chérubines !

Le patron est vraiment très intéressant ! Les explications d'Ivanne sont d'une précision à toute épreuve ! Et quel bonheur de prendre le temps de la lire et de réaliser qu'avec le Trop Top, on peut vraiment tout faire, on peut inventer, créer, imaginer, retailler, améliorer, modifier... Et ce grâce aux conseils presque sans limites de la créatrice ! 
Un patron que je conseille notamment aux débutantes parce qu'il permet de coudre un modèle sympa sans fioritures, mais il pourra aussi permettre d'évoluer et d'appendre de nouvelles techniques, de développer la créativité et ce, avec un seul et même patron !
Alors, standing ovation pour Ivanne ! Ce patron est LE patron qu'il faut avoir quand on coud !

J'ai donc taillé dans la marinière-trop-petite-de-mon-homme pour me lancer :
- le devant et le dos coupés dans le bas de la marinière, avec son tissu rayé
- les revers de manche dans le haut de la marinière, avec son tissu blanc
- la parementure dans une manche

Après une petite soirée derrière la MAC, voilà le résultat:





 





 * * *
Patron : Trop Top d'Ivanne S
Taille : 4 ans sans marges de couture pour des mensurations situées entre le 2 et le 4 ans.
Fournitures : recyclage d'une marinière Devr*d de mon Homme, biais liberty Wiltshire

* * * 

Mon avis, vous le connaissez déjà (si vous avez eu le courage de lire mon roman au début du billet). Je trouve qu'il taille bien, même si j'ai fait quelques erreurs de débutante... Ma version a été cousue en 4 ans, sans marge de couture. Jusque là, tout va bien ! Sauf que, des marges, je n'en ai mis nulle part ! Pas même pour l'ourlet du bas du top, pas non plus au niveau des revers de manche... 
Je me retrouve donc avec un top un peu court en longueur, et avec des revers de manche tellement fins que je n'ai pas pu les monter selon la technique d'Ivanne. J'ai donc surpiqué mes revers sur l'endroit après les avoir assemblés à l'emmanchure. Le résultat ne me déplaît pas... 
Je suis par contre sceptique avec la parementure d'encolure... je l'ai bien fixée à points invisibles aux lignes d'épaule, mais elle ne reste pas en place... je n'ai pas envie de piquer, ça laisserai une ligne de piqure disgracieuse sur l'endroit... Il faudra que j'essaie le biais rapporté la prochaine fois...

Du coup, maintenant, je suis obligée de recommencer ! 
ça tombe bien, il me reste des vêtements à recycler !

* * *

27 avril 2016

Grand Mère Adélie...


Me voici de retour pour la "je-ne-sais-plus-combienptième" édition de notre défi du 27...

Ce mois-ci, je voulais coudre pour ma pomme, et je me suis jetée corps et âmes sur une épingles dénichée tout récemment, et tirée du blog de Joviana. Son blog, je le connais depuis des mois, et je peux maintenant dire haut et fort, après les nombreux posts qu'elle a publié, qu'elle fait partie de celles qui m'inspirent... Des créations sobres et basiques, avec la pointe de style qui va bien, je ne suis jamais déçue chez elle ! Et je ne vous parle pas de son rythme de super-woman de la couture ! Elle coud et tricote plus vite que son ombre ! Ce qui me laisse rêveuse, moi qui ai bien du mal à me caser 1 heure de couture de temps en temps...

Bref, mon coup de coeur a donc été immédiat sur une des cousettes de Joviana...
La Robe Adélie de Coralie Bijasson ! Sa coupe, sa taille élastiquée sur les hanches, son ampleur ni trop près du corps,  ni trop monglofière, son fort et pratique potentiel de camouflage de poignées d'amour... Bref, je suis tombée en amour au premier coup d'oeil !

J'avais en stock un coupon d'un coton d'une superbe qualité, ramené de ma dernière virée parisienne, lors de mon passage aux Coupons St Pierre : 15 € les 3 mètres, me priver aurait été pêcher !)
Je les voyais bien s'entendre tous les deux, mon coupon juste assez fluide  pour rencontrer la belle Adélie !

Je vous raconte la suite plus bas, et je laisse place aux images

Tout d'abord, l'épingle d'origine :

DSC00010
Source : joviana

N'est-elle pas super jolie sa robe ???

Maintenant, voici ma version ! Avec une séance photo en intérieur à cause du temps pourri de ce printemps 2016...Photos "à la manière de Joviana" (je m'inspire jusqu'au bout) devant mon meuble de salon, avec mes orchidées (nettement moins en forme que la sienne, on fait ce qu'on peut !)...



Modèle : robe Adélie (Coralie Bijasson "C'est Moi le Patron") version manches courtes
Fournitures : coton fleuri des coupons st pierre, dont je salue la qualité !
Biais maison (mon premier, grâce à l'excellentissime tuto de Manucréa qui permet de réaliser son biais dans un simple carré de tissu : économe et efficace !) 
Modifications : je n'ai pas utilisé d'élastique large comme préconisé dans le patron, je ne voulais pas que l'élastique soit visible. J'ai donc zappé les explis du montage de l'élastique et assemblé le haut et le bas de la robe avant de coudre un biais sur ma couture d'assemblage, biais dans lequel j'ai passé un élastique fin de la dimension prévue dans le patron. J'ai ainsi une "ceinture" élastiquée à l'intérieur de ma robe, donc totalement invisible sur l'extérieur, si on passe sur le fait que l'on voit mes deux lignes de couture du biais, mais qui sont camouflées par les "fronces" naturelles données par l'élastique.

* * *

Bilan...
J'aime cette robe, la coupe me correspond bien, elle est super confortable...
Mais....
Mais....
 Je ne peux pas m'empêcher de penser aux blouses que ma grand-mère portait le dimanche quand je me vois dans mon Adélie....
Ouille, là, ça va pas le faire !!!

J'envisage de lui tailler un short et de la raccourcir en top pour optimiser ses chances de sortir de ma garde-robe !

Morale de l'histoire : trop de fleurs tue la fleur !!!!!!

Je m'en souviendrais...pour ma prochaine Adélie !

* * *

Et, comme tous les 27, vous pouvez aller voir ce que les autres épingleuses ont sorti de leur pinterest ce mois-ci sur le blog co !

A bientôt...